vendredi 26 décembre 2014

Léon et Louise - Alex Capus

Par Daphné:

Auteur :alex Capus
Titre :Léon et Louise
Genre : roman
Langue d’origine :allemand
Traducteur:  Emanuel Guntzburger
Éditeur:Babel
Nombre de pages :313
Date de parution :2011




Résumé de l'éditeur: 

Le jour des obsèques du grand-père, la famille est en train d'attendre le prêtre dans la cathédrale Notre-Dame de Paris lorsqu'une petite dame énergique s'approche du cercueil, pose un baiser d'adieu sur le front du défunt et, souriant malicieusement en direction de l'assistance, actionne une vieille sonnette de vélo. Dans les premières rangées, on chuchote. S'agit-il de la fameuse Louise, le grand amour du grand-père Léon. Ils n'avaient pas vingt ans lors de leur rencontre dans un petit village français vers la fin de la Première Guerre mondiale. Bientôt séparés par les hasards de l'Histoire et les vents contraires du destin, les deux jeunes gens ne s'oublieront jamais, quelle que soit l'époque traversée, la Première Guerre en Normandie, l'Occupation à Paris...
En explorant la vie secrète de son propre grand-père sur plus de quarante ans, Alex Capus signe le roman d'un amour plus fort que le tourbillon de la vie, une épopée intime irrésistible.


Mon avis: 

Un très joli livre, plein de tendresse, sur un amour qui traversera les années malgré les séparations de la vie. « Léon et Louise », c’est une histoire d’occasions manquées, une histoire bouleversante de simplicité et d’amour. 

Les personnages de Léon et Louise m’ont ému ainsi que la  manière dont Alex Capus en parle. A travers l’histoire qu’il relate, on devine la tendresse qu’il ressent à l’égard de son grand père. J’ai admiré le personnage de Louise qui connaît la vie de famille de Léon et, ne voulant pas la détruire, s’efface sans pour autant tomber dans l’oubli. 
J’ai trouvé très intéressant le personnage d’Yvonne, l’épouse qui connaît tout de l’histoire de Léon et de Louise et qui montrera tellement de visages différents au fil des pages.

En suivant l’histoire des personnages, on traverse également les années, découvrant leur vie pendant la première et la seconde guerre mondiale.  On ressent bien l’ambiance à Paris lors de l’occupation Allemande. J’ai appris des choses que j’ignorais totalement comme le transport des richesses en Afrique ou la destruction des fichiers de l’immigration.

J'ai trouvé émouvant le geste de Louise déposant dans le cercueil de Léon la sonnette de vélo,  objet tout simple mais  symbolisant à lui seul toute leur histoire.

Ce livre m’a beaucoup plu, j’ai aimé traverser l’Histoire à travers l’amour contrarié mais tellement fort et indestructible de Louise et de Léon.une belle histoire d'amour, tendre et respectueuse, simple et sans jugement.

Extrait:       

"après quoi, elle se détacha du défunt et repris sa position, droite comme un piquet, ramena son sac à main du coude vers l'avant bras, l'ouvrit et en sortit d'un geste rapide un objet rond et mat gros comme le poing. C'était, comme nous pûmes le constater peu après, une vieille sonnette de vélo avec une cloche arrondie dont le revêtement chromé était fendillé et s'écaillait ça et là. Elle referma son sac à main et replaça l'anse dans le creux du coude, puis elle actionna deux fois la sonnette. Dring dring, dring dring."



2 commentaires:

  1. Je l'avais noté et puis un peu perdu de vue ; merci pour la piqûre de rappel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien! J'ai vraiment passé un bon moment en le lisant, j'espère qu'il te plaira également.

      Supprimer