vendredi 5 décembre 2014

Little Bird - Craig Johnson

Par Ariane



Auteur : Craig Johnson
Titre : Little Bird
Genre : roman policier
Langue d’origine : Américain
Traducteur : Sophie Aslanides
Editeur : Gallmeister
Nombre de pages : 409p
Date de parution : mai 2009

Présentation de l’éditeur : 
Après vingt-quatre années au bureau du shérif du comté d'Absaroka, Walt Longmire aspire à terminer sa carrière en paix. Ses espoirs s'envolent quand on découvre le corps de Cody Pritchard près de la réserve cheyenne. Deux années auparavant, Cody avait été un des quatre adolescents condamnés avec sursis pour le viol d'une jeune Indienne, Melissa Little Bird. Jugement qui avait avivé les tensions entre les deux communautés. Aujourd'hui, il semble que quelqu'un cherche à se venger.
Alors que se prépare un blizzard d'une rare violence, Walt devra parcourir les grands espaces du Wyoming sur la piste d'un assassin déterminé à parvenir à ses fins.

Avec Little Bird, premier volet des aventures de Walt Longmire, Craig Johnson nous offre un éventail de personnages pourvus de suffisamment de sens du tragique et d'humour pour remplir les vastes étendues glacées des Hautes Plaines.

Mon avis : 
Je suis souvent déçue par les romans policiers, sans doute parce que j’en ai trop lu. Parfois je suis séduite par la plume de l’auteur mais l’histoire m’ennuie, d’autres fois l’intrigue me plaît mais le style de l’auteur me dérange, souvent je trouve les intrigues trop téléphonées, les personnages ennuyeux et le dénouement trop évident. Du coup je me suis lassée des romans policiers et n’en ai pas lu pendant un moment.
Mais les nombreuses critiques positives sur l’œuvre de Craig Johnson m’ont redonné envie de renouer avec les polars. Et j’ai bien fait ! J’ai tout aimé dans ce livre : l’intrigue, les personnages, les dialogues, le style de l’auteur, tout m’a plu.
Il s’agit ici du premier tome des aventures du shérif Walt Longmire. Un shérif proche de la retraite, bedonnant et aspirant avant toute chose à finir tranquillement sa carrière.
Le principal atout de ce roman est le talent d’auteur de Craig Johnson. Il décrit avec brio les immenses espaces du Wyoming, la rudesse de la nature qui forge les paysages et les hommes. Certains reprocheront une certaine lenteur au récit, mais cette lenteur colle parfaitement au Wyoming. 
On sent chez l'auteur un véritable attachement pour cette région ainsi qu'une réelle préoccupation pour la situation des amérindiens. 
Il y a également ses personnages que l’on pourrait juste trouver légèrement caricaturaux : le shérif désabusé, l’indien sage, l’adjointe au caractère bien trempé, le mentor dur à cuire,… Mais pourtant ces personnages sont tous très attachants, l’auteur parvient à leur donner bien plus de profondeur que ce que l’on rencontre la plupart du temps dans les romans policiers.
Il y a enfin des dialogues à l’humour caustique qui ajoutent un charme supplémentaire au récit.
Quant à l’intrigue elle est rondement menée, pleine de rebondissements et le dénouement est inattendu et émouvant. 
Une très belle découverte. Prochaine étape avec le tome 2 Le camp des morts. J’espère qu’il me plaira autant que celui-ci.

Extrait :
Bon ce n’est pas le meilleur passage mais ça m’a fait rire (oui je sais il m’en faut peu).
« - Billy, tu dis avoir vu un corps ?
- Ouais, c'est vrai
- Il ressemblait à quoi ?
Un silence...
- Ben, à un corps.
J'envisageai de me taper la tête sur mon bureau. »

Lu dans le cadre du challenge 50 états, 50 billets 

L'avis de Keisha, Aifelle,  

3 commentaires:

  1. Bonjour Ariane, je n'ai lu qu'un seul Craig Johnson pour le moment: Dark Horse et il m'a beaucoup plu. Je compte bien continuer la découverte de cet écrivain. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte aussi poursuivre la découverte. Merci

      Supprimer