mardi 6 janvier 2015

Prodigieuses créatures - Tracy Chevalier

Par Ariane 

Auteur : Tracy Chevalier
Titre : Prodigieuses créatures

Genre : roman

Langue d’origine : anglais

Traducteur : Anouk Neuhoff

Editeur : Table ronde

Nombre de pages : 376p

Date de parution : mai 2010

Présentation de l’éditeur : 
Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces « prodigieuses créatures » dont l’existence remet en question toutes les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d’un milieu modeste se heurte aux préjugés de la communauté scientifique. Celle-ci, exclusivement composée d’hommes, la cantonne dans un rôle de figuration.
Mary Anning trouve heureusement en Elisabeth Philpot une alliée inattendue. Cette vieille fille intelligente et acerbe, fascinée par les fossiles, l’accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double peu à peu d’une rivalité, elle reste leur meilleure arme face à l’hostilité générale.
Après Jane Austen et Persuasion, après John Fowles et Sarah et le lieutenant français, Tracy Chevalier est le troisième écrivain à s’installer à Lyme Regis et à y puiser l’inspiration d’un roman. Dans Prodigieuses créatures, elle raconte l’histoire d’une femme qui, bravant sa condition et sa classe sociale, fait l’une des plus grandes découvertes du XIXe siècle.

Mon avis : 
J'ai toujours été fascinée par la science, mais... je n'y comprends rien. Mais alors rien du tout. Pourtant j'essaye, mais quand on me parle sciences j'ai l'impression d'entendre du chinois. Et du coup mes connaissances sont assez proches du néant.  Alors comme le sujet m'intéresse et qu'en plus je suis curieuse j'aime bien découvrir des livres abordant la science de façon détournée ou ludique, bref plus facile pour moi. En plus j’avais très envie de découvrir les romans de Tracy Chevalier et j’aime beaucoup l’ambiance de l’Angleterre du 19ème siècle. Ce roman ne pouvait donc que me plaire ! Et ce fut le cas.
Au début du 19ème siècle, la science commence à s’intéresser aux fossiles et à poser des questions remettant dangereusement en cause l’ordre établi. Deux femmes que tout oppose vont participer à ce bouleversement scientifique. Deux femmes à l’amitié improbable.
Mary Anning (1799-1847) possédait un talent inné pour dénicher les « curios ». Âgée de 12 ans elle découvrit le premier squelette complet d’ichtyosaure puis quelques années un plésiosaure. Les découvertes de cette jeune femme issue d’une famille pauvre, sans instruction, eurent une influence décisive sur la paléontologie.
Elizabeth Philpot (1780-1857) paléontologue amateur passa elle aussi sa vie à chercher des fossiles. Elle prendra conscience bien avant Mary de l’importance de ses découvertes.
C’est une biographie romancée de ces jeunes femmes et de leur amitié que Tracy Chevalier nous offre avec talent. Le roman est très influencé par l’œuvre littéraire des grandes dames de la littérature victorienne.
Chaque partie alterne entre les voix de Mary et d’Elizabeth. C’est un peu déconcertant car l’on a tour à tout à faire à une jeune femme issue d’un milieu privilégié au langage soutenu puis à une jeune femme sans éducation au langage populaire.
J’ai été très intéressée par les débats scientifiques et par le bouleversement que les nouvelles découvertes ont entraîné. Car la découverte de fossiles de créatures disparues remettait en cause la toute puissance divine. L'aspect technique est également intéressant. Comment trouver des fossiles, les dégager des rochers sans les détériorer...
J’ai également été très sensible à la difficulté d’être femme à cette époque. On connaît bien sûr ces conventions rigides, mais Tracy Chevalier les illustre parfaitement. Le manque de reconnaissance et de respect dont souffraient les femmes, riches ou pauvres, est particulièrement révoltant. On a beau le savoir ça énerve quand même Malgré leurs découvertes et leurs connaissances Mary Anning et Elizabeth Philpot n'étaient pas considérées comme des scientifiques. Scientifiques et "vieilles filles" elles ne correspondaient pas du tout à ce qu'une femme se devait d'être. 
J'ai donc beaucoup aimé ce livre. Une ambiance rappelant Jane Austen à la sauce scientifique, un roman original et passionnant.

Extrait : 
« Si ce n’était pas un crocodile, alors qu’est-ce que c’était ? Je m’abstins néanmoins de confier à Mary mes doutes au sujet de l’animal, comme j’avais commencé à le faire sur la plage avant de me raviser. Elle était trop jeune pour des questions aussi délicates. Je m’étais rendu compte lors de conversations sur les fossiles avec les gens de Lyme qu’ils étaient peu nombreux à vouloir explorer des territoires inconnus. Ils préféraient s’accrocher à leurs superstitions, et laisser les questions non élucidées à la volonté de Dieu, plutôt que d’y trouver une explication raisonnable risquant de remettre en cause une conviction antérieure. Ils aimaient mieux appeler cet animal un crocodile et se garder d’envisager une deuxième solution : qu’il s’agisse d’une créature qui n’existait plus sur cette terre.
C’était une idée trop radicale pour la plupart des gens. Même moi, qui m’estimais large d’esprit, j’étais un peu choquée de la prendre en considération, car elle sous-entendait que Dieu n’avait pas réellement réfléchi à ce qu’Il allait faire de tous les animaux qu’Il avait créés. S’Il était disposé à laisser des créatures disparaître sans sourciller, qu’est-ce qu’une telle indifférence impliquait pour nous ? L’espère humaine allait-elle s’éteindre elle aussi ? En contemplant ce crâne avec ses immenses yeux ronds, j’avais l’impression de me tenir au bord d’une falaise. »

L'avis de Bianca, Jostein, ne, Sandrion,

6 commentaires:

  1. Encore un livre que j'ai l'intention de découvrir, mais quand ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah l'éternelle question ! il y a tellement de livres tentants c'est dur de choisir..;

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je te le conseille c'est vraiment une lecture agréable.
      Ariane

      Supprimer
  3. Grâce à ce genre de roman, on peut envisager la façon dont les gens à l'époque ont vécu les bouleversements que ce genre de découvertes ont engendré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des choses qui font tellement partie de notre culture maintenant que l'on a du mal a concevoir à quel point ces découvertes ont bouleversé l'ordre établi.
      Ariane

      Supprimer