samedi 25 avril 2015

Le voyage d'Octavio - Miguel Bonnefoy

Par Ariane



Auteur : Miguel Bonnefoy
Titre : Le voyage d’Octavio
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : rivages
Nombre de pages : 128p
Date de parution : janvier 2015

Présentation de l’éditeur :
Les tribulations épiques d'Octavio, un paysan analphabète vénézuélien qui va se réapproprier son passé et celui de son pays, grâce à Alberto Perezzo, un médecin de village, et surtout grâce à la belle Venezuela, qui va lui apprendre à écrire. Mais le destin voudra qu'il soit enrôlé par la bande de brigands "chevaleresques" du charismatique Guerrero, qui organisera un cambriolage précisément au domicile de sa bien-aimée Venezuela....

Mon avis :
Le voyage d’Octavio est un roman peu ordinaire, voire même extraordinaire. On est ici dans le domaine du symbolisme, de l’allégorie, de la poésie.

Don Octavio, géant simple et solitaire vit tel une ombre dans son village de Saint-Paul du Limon. Prisonnier de son illettrisme, de la honte de l’illettrisme «De ce monde, il ne prenait que l’oxygène : au monde, il ne donnait que son silence.». Son voyage débutera avec une table. Une table sur laquelle un médecin a noté une ordonnance avec un morceau de charbon et que Don Octavio portera sur son dos jusqu’à la pharmacie.

A chaque chapitre, une nouvelle étape du voyage. Mais plus qu’un voyage c’est une quête initiatique au cours de laquelle le fantôme du début devient un géant légendaire. Don Octavio est un héros mythique « Dans sa marche, il avait pour le monde un dévouement presque poétique. Certains parlaient d’un géant né d’un torrent, d’autres d’un esclave arraché à la liberté. Quand on lui demandait, il répondait qu’il venait de la terre».

Il y a aussi du conte dans ce roman. Comme dans cette petite rivière qui grossit de plus en plus quand quelqu’un s’approche de la rive jusqu’à devenir un torrent furieux, empêchant les voyageurs de traverser. Chaque étape du voyage est ainsi un conte dans l’histoire. Et à travers ces contes, c’est l’histoire d’un peuple, d’un pays qu’évoque l’auteur.

Il s’agit du premier roman de ce jeune (et séduisant ! ) auteur d’origine chilienne et vénézuélienne. Professeur de français, il a fait le choix d’écrire dans cette langue. Et quelle parfaite maîtrise de la langue ! Son écriture est extrêmement visuelle, presque sensuelle, sensorielle. Le style empreint de poésie, de mysticisme et d’exotisme rappelle un peu Garcia Marquez. La fin est juste sublime

Pour résumer : un véritable bonheur de lecture !

Extrait :
« Quand il parvint à lire une phrase entière sans hésiter, et qu’il ressentit l’émotion brutale de la comprendre, il fut envahi par le désir violent de renommer le monde depuis ses débuts. Il éprouvait ce lien étrange avec une terre nouvelle, fondu dans un même combat, dans un même âge. Le bonheur tournait et il tournait avec lui. Chaque lettre dans sa bouche prenait la résonnance d’une promesse. »

Lu dans le cadre du challenge tour du monde pour le Venezuela
L'avis de Jostein, Micmelo, Kathel,

14 commentaires:

  1. Mes libraires me l'ont conseillé mais j'avoue que le thème ne m'attire pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les libraires sont de bons conseils généralement.
      Ariane

      Supprimer
  2. Il est à la bibli, je tourne autour sans me décider. ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête de tourner tu ne le regretteras pas :-)
      Ariane

      Supprimer
  3. Je me réjouis de l'écouter prochainement, il est en résidence à Rouen et j'ai aimé ce qu'il a dit brièvement de son roman lors d'une soirée de présentation (et séduisant, c'est vrai !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait aussi être à Saint-Malo pour le festival Étonnants voyageurs.
      Ariane

      Supprimer
  4. Je manque de motivation pour ce livre, mais je garde en tête que c'est un coup de coeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu trouveras la motivation car c'est un très beau moment de lecture.
      Ariane

      Supprimer
  5. Un bonheur de lecture? Je ne connais pas du tout !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être auras-tu la chance de le découvrir.
      Ariane

      Supprimer
  6. J'attends qu'il arrive à la médiathèque, il est en commande. On sent le "réalisme magique" à la sauce sud américaine et ça me plait énormément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "réalisme magique" voilà merci ! Impossible de me souvenir de l'expression que j'avais sur le bout de la langue quand j'ai lu le livre et rédigé ma critique!
      J'espère qu'il te plaire.
      Ariane

      Supprimer
  7. Je le lirais bien, mais j'attends le bon moment... le réalisme magique ne passe pas toujours bien, ça dépend... Ton enthousiasme est contagieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien, c'est le genre de livre que l'on a envie de partager !
      Ariane

      Supprimer