samedi 2 mai 2015

Jamais avant le coucher du soleil - Johanna Sinisalo

Par Daphné













Auteur : Johanna Sinisalo
Titre : Jamais avant le coucher du soleil
Langue d’origine : finnois
Traducteur: Anne colin du Terrail
Éditeur: actes sud
Nombre de pages : 320
Date de parution : 2000

Résumé de l'éditeur:


Dynamique photographe de pub, Ange vit en solitaire stressé. Un soir, il sauve des bottes d'une bande de jeunes quelque chose qui ressemble fort à un animal blessé. Mais ce qu'il recueille dans son appartement est un enfant troll, perdu certes mais sauvage, et d'une violence inquiétante.

Commencent alors d'une part une enquête discrète sur ces êtres que nombre de documents ne disent pas imaginaires mais bien réels et, d'autre part, une partie de cache-cache avec les amis, les collègues de travail et les voisins d'immeuble.
Au quotidien du photographe, qui tient peut-être l'occasion de réaliser les photos de sa vie mais doit dissimuler l'existence de son troll, se mêlent ainsi des données qui, progressivement, lui confirment que ce qu'il vit n'est pas un rêve mais une réalité dangereuse à laquelle il va bien falloir trouver une solution... forcément radicale. 


Mon avis:

Voilà une lecture pour le moins originale. Je ne sais pas très bien comment la classer. Est ce de la fantasy? de la science fiction? Un récit réaliste teinté de légendes? Un roman "mythologique"? Impossible à dire. Inclassable, étrange, déconcertante, voici une lecture qui me laisse un peu perplexe. Je ne saurais trop dire si ce livre m'a vraiment plu ou non. La seule chose dont je sois sûre, c'est que j'ai rarement lu un roman aussi original.

Ce livre est découpé en chapitres très courts. Différents narrateurs se succèdent tout au long des chapitres. Cette narration est entrecoupée par différents extraits de légendes et d'articles scientifiques concernant les trolls. J'ai bien aimé ce côté là qui m'a rappelé  Les gnomes de  Rien Poortvielt, un livre que j'aime beaucoup et qui est présenté comme une encyclopédie sur les gnomes. Le principe, ici, est le même: les trolls longtemps considérés comme un être imaginaire, ont été reconnus tardivement comme une espèce à part entière tout à fait réelle. Certains chapitres ont donc présentés comme des articles scientifiques sur les trolls. D'autres sont des extraits de légendes, de contes, qui nous révèle les croyances et le folklore Finnois, chose que j'ai également beaucoup apprécié. Etant très friande de légendes, j'ai vraiment apprécié ce côté là du livre.

L'histoire, quand à elle, est tout aussi étrange que le découpage des chapitres. Ce livre a un côté animal qui a tendance à mettre un peu mal à l'aise. Une manière sans doute de rappeler au lecteur qu'il y a un animal qui sommeille en chacun de nous. Le côté charnel est très présent, la relation entre l'homme et l'animal ambiguë. Mais le troll est il vraiment un animal? A quel point se rapproche t il de l'humain? La tension est palpable tout au long du récit, on la sent qui augmente au fur et à mesure. 

Les personnages sont bien décrits, on se sent réellement à leurs côtés en lisant ce livre. Ange, jeune photographe homosexuel qui découvrira un bébé troll et le recueillera, est le personnage principal du récit. Mais nous croiserons aussi le chemin de Ecce, Martes, Palomita, le docteur Spiderman...sans oublier le troll, Pessi, bien sûr. Cependant, malgré le fait que ces personnages m'ont vraiment semblé réels et que j'ai eu l'impression d'être à leurs côtés, j'aurais aimé en savoir plus sur eux, notamment sur Palomita, la voisine d'Ange, jeune Philippine, sexuellement exploitée par son mari. 

Un roman étrange, dérangeant, qui nous interroge sur la frontière entre l'humain et l'animal, entre le naturel et le culturel. Un livre que je ne parviens à classer dans aucun genre, tant par rapport à son histoire qu'à sa construction.

Extrait:

"Je m'approche, je tend le bras. La forme recroquevillée a apparemment entendu mes pas. elle lève un instant faiblement la tête, ouvre les yeux et je comprend enfin ce que c'est. Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau. Je sais tout de suite que je la veux."






5 commentaires:

  1. Sur ce coup là je ne te suivrai pas ! Je ne le sens pas du tout pour moi.
    Ariane

    RépondreSupprimer
  2. Aelys, ce livre est en effet très intriguant...
    Ariane, non je ne pense pas du tout qu'il te plairait, tu fais bien de ne pas me suivre.
    Daphné

    RépondreSupprimer