vendredi 10 juillet 2015

Luz ou le temps sauvage - Elsa Osorio

Par Ariane


Auteur : Elsa Osorio
Titre : Luz ou le temps sauvage
Genre : roman
Langue d’origine : espagnol (Argentine)
Traducteur : François Gaudry
Editeur : Métailié
Nombre de pages : 350p
Date de parution : janvier 2000

Présentation de l’éditeur :

A vingt ans, à la naissance de son enfant, Luz commence à avoir des doutes sur ses origines, elle suit son intuition dans une recherche qui lui révélera l'histoire de son pays, l'Argentine. En 1975, sa mère, détenue politique, a accouché en prison. La petite fille a été donnée à la famille d'un des responsables de la répression. Personne n'a su d'où venait Luz, à l'exception de Miriam, la compagne d'un des tortionnaires, qui s'est liée d'amitié avec la prisonnière et a juré de protéger l'enfant.


Luz mène son enquête depuis sa situation troublante d'enfant que personne n'a jamais recherchée.

Un thriller loin des clichés dans lequel l'amour cherche la vérité.


"Le récit coule, lumineux, tragique, parfois drôle, tendre et sans complaisance. Et l'on s'abandonne au bonheur de ce roman lucide qui nous rappelle qu'il n'est de salut que dans la quête implacable de la vérité. "

Mon avis :
Sous la dictature militaire en Argentine la répression s’abat sans pitié sur des milliers d’Argentins. Des opposants, des militants, des syndicalistes, des étudiants ou ceux qui sont simplement soupçonnés de l’être sont enlevés, torturés et nombre d’entre eux sont assassinés. Parmi eux des femmes enceintes dont les enfants sont volés à la naissance et adoptés par des familles fidèles au pouvoir en place. Environ 500 enfants sont nés en captivités (et seulement une centaine a pu être identifiée grâce à la banque des données génétiques créée par les Grands-mères). Luz est l’une de ces enfants. 

Luz s’est toujours sentie étrangère à sa famille et à la naissance de son fils le doute l’a poussée à entamer des recherches. Luz déroule alors le fil de la vérité grâce à plusieurs témoignages. Se rendant en Espagne à la recherche de son véritable père, elle lui confie alors son histoire, leur histoire. 
Le roman se construit de façon chronologique et suit différents narrateurs. Chacun d’entre eux livrant une partie de l’histoire de Luz. J’ai beaucoup aimé ces personnages qui incarnent chacun une frange du peuple argentin, entre ceux qui soutiennent la dictature et ses actions, ceux qui se voilent la face et ne croient pas à la réalité des assassinats, les tortionnaires, les victimes et leurs proches. Des personnages attachants, des personnages haïssables, des personnages émouvants, des personnages insupportables. 

Ce roman illustre la souffrance vécue par les Argentins pendant cette période, le pays déchiré, la liberté anéantie, les espoirs brisés. J’ai apprécié découvrir cette page tragique de l’histoire, connaître un peu mieux le combat des Mères et Grands-mères de la place de mai dont j’avais un peu entendu parler mais sans véritablement en savoir grand-chose. 

Étrangement, malgré toute la souffrance de cette période j’ai également ressenti de l’espoir et beaucoup d’amour dans ce livre. Elsa Osorio parvient à transmettre beaucoup d’émotions dans son écriture, le rythme du roman est très particulier, parfois déstabilisant notamment lorsqu’elle semble s’adresser à son personnage en l’interpellant « tu ».

Un roman fort et émouvant.

Extrait :

« Tu sens maintenant combien te fait mal tout ce qui s'est passé dans ton pays et devant quoi tu as gardé les yeux obstinément fermés. »

J'ai partagé cette lecture avec Jostein et Mimi


Lu dans le cadre des challenges Tour du monde pour l'Argentine et Petit bac dans la catégorie prénom

 L'avis de Keisha, Hélène

10 commentaires:

  1. J'ai abandonné au bout de 50 pages....je me perdais dans ce roman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage. Peut-être le reprendras-tu plus tard.
      Ariane

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je n'irai pas jusque là, mais j'ai beaucoup aimé.
      Ariane

      Supprimer
  3. A partir d'un ordinateur fixe, je n'ai pas de problèmes de "captcha" apparemment...
    merci pour cette lecture commune.
    Une fiction qui permet de mieux sentir l'ambiance de l'époque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé très intéressant de découvrir cette période. Merci à toi pour cette lecture commune.
      Ariane

      Supprimer
  4. Dans ma pal depuis... je n'ose le dire !

    RépondreSupprimer
  5. Il est sur ma LAL depuis une éternité .. pourtant j'ai croisé Elsa Osorio à plusieurs reprises dans des salons du livre .. il me résiste ce roman !

    RépondreSupprimer