jeudi 6 août 2015

Un été prodigue - Barbara Kingsolver

Par Daphné

















Auteur:  Barbara Kingsolver
Titre: "Un été prodigue
Genre: roman
Langue d'origine: anglais (États-Unis)
Traducteur: Guillemette Belleteste
Éditeur: Payot et Rivages
nombre de pages: 559
Date de parution: 2000

Résumé de l'éditeur:


Dans le décor sauvage et grandiose des Appalaches, Un été prodigue tisse trois histoires de femmes. Celle de Deanna, employée par l'office des forêts, dont la solitude va être bouleversée par l'arrivée d'un jeune chasseur.

Celle de Lusa, une intellectuelle qui, devenue veuve, décide de rester dans la vallée et de gagner le cœur d'une famille hostile. 

Celle de Nannie, enfin, dont les opinions en matière de religion ou de pesticides suscitent des querelles de voisinage. 

Dans ce roman foisonnant et généreux, Barbara Kingsolver traite du thème qui lui est le plus cher - le respect de la nature - avec un charme et une grâce qui suscitent l'enthousiasme.

Mon avis:

Encore un grand coup de cœur pour un livre de Barbara Kingsolver! J'aime décidément beaucoup cette auteur!

Un été, trois femmes, trois histoires. Nous faisons connaissance ici de Deanna, Lusa et Nannie. 

La première, Deanna,  est une grande solitaire qui a fuit le monde humain en devenant garde-forestier et vit en parfaite harmonie avec la nature défendant  farouchement les prédateurs. C'est un personnage particulièrement intéressant, profond et attachant.  Or, elle fera cet été là, une rencontre qui ne lui ressemblera pas mais ne la laissera pas indifférente. 

Lusa vient de perdre son mari, et décide de rester vivre dans la ferme de ce dernier et de la faire tourner malgré l'hostilité de sa belle-famille dont elle apprendra à faire plus ample connaissance. Se sentant incomprise et rejetée dans a décision de garder la ferme, elle découvrira cependant une belle-famille différente de celle qu'elle voyait au premier abord. Si elle ne parviendra jamais à se lier avec certains membres de cette famille, elle créera des liens très forts avec d'autres et tentera tout pour faire valoir ses idées. J'ai particulièrement aimé sa relation avec Crys, sa petite nièce. Sa manière d'apprivoiser l'enfant en lui faisant découvrir le monde des insectes m'a beaucoup touchée.

Enfin, Nannie, septuagénaire, est  propriétaire d'un grand verger biologique, et se querelle sans cesse avec son voisin, Garnett, qui est bien loin de partager ses idées. C'est à travers les yeux de Garnett que son histoire nous est contée. Garnett, vieux grincheux persuadé que l'on ne peut rien sans pesticide, n'a guère de point commun avec Nannie et est persuadé que celle-ci a été envoyée sur son chemin afin de lui gâcher la vie. Et pourtant, tous deux apprendront beaucoup l'un de l'autre. 

Ces trois femmes ont en commun un grand amour et un profond respect de la nature. Et la nature est, sans doute, finalement, le personnage principal de l'histoire! Les descriptions sont magnifiques et j'ai appris beaucoup sur grand nombre d'espèces, notamment les coyotes et les papillons ainsi que sur la complexité de l'écosystème. Même Garnett, qui n'est pourtant pas un amoureux de la nature, nous en apprend beaucoup, de par ses tentatives de "ressusciter" les châtaigniers. Une fois de plus, Barbara Kingsolver, à travers, ses personnages, milite pour la protection de l'environnent et nous pousse à réfléchir à notre manière de vivre. Le rythme de l'histoire est lent, les descriptions nombreuses, mais cela va tout à fait avec le thème de la nature et la chaleur de l'été. Pour ma part, je me suis laissée bercer par la poésie des lieux et la beauté des descriptions.

Outre leur amour pour la nature, Deanna, Lusa et Nannie ont en commun une forte volonté et cela fait toute la richesse de ces personnages. Chacune à sa manière, dans sa manière d'être, de penser, de défendre ce en quoi elle croie, de mettre des mots sur ses blessures Chacune, a su me toucher.

J'ai trouvé certains dialogues d'une grande beauté, comme celui, où Nannie explique à Deanna sa vision de la diversité.

Une belle histoire, et, par dessus tout, une véritable hymne à la nature! 


Extrait: 

"Elle tira les couvertures sur sa tête, ne laissant qu'un petite fenêtre à travers laquelle elle pourrait observer ses mains précises, sûres, en train de charger du petit bois dans le poêle. Elle pensait à ce que faisaient les gens avec leurs mains, si précieuses: allumer des feux qui s'éteignaient, scier des arbres pour construire des maisons qui pourriraient et s'effondreraient avec le temps. Tout cela était il comparable avec la grâce d'un papillon de nuit sur une feuille, pondant d'impeccables rangées de minuscules œufs vitreux? Ou à une moucherolle tissant un nid de mousse dans lequel elle couverait sa nichée?"


10 commentaires:

  1. J'ai mis un livre de cet auteur dans ma valise pour ces vacances d'été. Je vais la découvrir et j'espère qu'elle me plaira autant qu'à toi,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère aussi! J'ai hâte d'avoir ton avis!
      Daphné

      Supprimer
  2. Il faut absolument que je relise cette auteure ; je n'avais pas été enthousiasmée par "l'arbre aux haricots", mais ses livres "écologiques" me tentent beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui ci est très différent de "L'arbre aux haricots" (qui avait également été un coup de cœur pour moi!) tant par l'écriture que par l'histoire.
      Daphné

      Supprimer
  3. Je dois le relire cet été, je vais le mettre en haut de la pile de mes vacances !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu plusieurs billets tres laudatifs sur cette auteur...mais je ne l'ai encore jamais lue ! Donc â découvrir d'urgence !

    RépondreSupprimer
  5. je l'avais en mais à la bibliothèque hier, dommage, je l'ai reposé!

    RépondreSupprimer
  6. Ce fut un coup de cœur pour rmoi aussi :) !

    RépondreSupprimer