mardi 1 décembre 2015

Neverhome - Laird Hunt

Par Ariane



Auteur : Laird Hunt

Titre : Neverhome

Genre : roman

Langue d’origine : anglais (Etats-Unis)

Traducteur : Anne-Laure Tissut

Editeur : Actes sud

Nombre de pages : 272p

Date de parution : septembre 2015

Présentation de l’éditeur :

Dans la ferme de l’Indiana qui l’a vue grandir, Constance jouit enfin, auprès de son compagnon, d’un bonheur tranquille. Mais lorsque la guerre de Sécession éclate et que Bartholomew est appelé à rejoindre les rangs de l'armée de l'Union, c’est elle qui, travestie en homme, prend sans hésitation, sous le nom d’Ash Thompson, la place de cet époux que sa santé fragile rend inapte à une guerre qu’elle considère comme impensable de ne pas mener.
Ayant perdu la trace de son régiment après une bataille féroce où elle a été blessée, Constance, la rebelle, dépouillée de son uniforme, reprend, au sein de paysages dévastés, le chemin de la ferme, guidée par l’amour infini qu’elle porte à son bien-aimé mais profondément hantée par la violence et l’étrangeté des aventures qui ont marqué sa périlleuse initiation à l’univers impitoyable des champs de bataille et à leurs sordides coulisses.
Abondant en rencontres aux frontières du réel avec les monstres que la guerre fait des hommes et des lieux, ce roman magistral, largement salué par la presse américaine, propose, à travers le parcours de son androgyne et farouche protagoniste immergée dans les ténèbres du chaos, une impressionnante méditation en forme d’épopée sur la fragilité des certitudes et l’inconstance de toute réalité.



Mon avis :

Encore un coup de cœur ! Quel roman magnifique ! Qui contient tous les ingrédients essentiels à un bon roman (à mes yeux en tout cas) comme j’en parlais dans mon billet sur mon dernier coup de cœur, L’amie prodigieuse : belle histoire, beaux personnages, belle écriture et un charme indéfinissable mais indéniable.
C'est un roman étonnant, et j'ai du mal à trouver les mots pour en parler.

Constance n’a pas hésité à se travestir en homme pour combattre. Elle a quitté sa ferme et Bartholomew, son mari. Devenue Ash Thompson, elle est un soldat parmi d’autres qui ne se doutent pas de sa véritable identité. En offrant sa veste à une jeune fille au corsage déchiré, Constance gagne le surnom de Gallant Ash.  
Femme forte et sensible, fine gâchette et soldat héroïque, Constance est un personnage extraordinaire. Elle nous raconte ses années de guerre, les batailles, la douleur et la mort. Ses souvenirs l'accompagnent et nous permettent de découvrir son histoire, les lettres qu'elle reçoit ou écrit à son mari sont une échappatoire à son quotidien et de rester femme, ses conversations intérieures avec sa mère décédée des années auparavant lui donnent force et courage. 
J'ai également été totalement séduite par l'écriture de Laird Hunt que je découvre pour la première fois. 
C’est une épopée tragique et poétique portée par un personnage atypique




Extrait :

« Aujourd'hui encore je lèverais mon arme contre le premier rebelle se présentant à mes yeux, mais le spectacle de cette rangée de cavaliers superbes, vous arrivant dessus à travers la fumée était fort beau à voir. Il y avait dans cette charge la part du Sud qui valait la peine d'être sauvée. Pas la part des maîtres qui utilisaient des esclaves pour leur gratter le dos et faire leur lit. Travailler leurs terres. Construire leurs demeures. Les fouetter quand l'envie les en prenait. Non, C'étaient ces cavaliers, courbés sur leur monture, pistolet au poing, sabre brandi. Ils ressemblaient à des chevaliers. Comme si ce n'était pas de la poudre qui leur noircissait le visage mais le sombre foulard d'une dame en guise de manches. »


Lu dans le cadre des challenges Petit bac (titre en un seul mot) et 50 états, 50 billets (Indiana)


 

15 commentaires:

  1. je ne lis que des avis hyper positifs sur ce roman, hâte de le lire, il me fait vraiment envie

    RépondreSupprimer
  2. Je partage totalement ton avis et ce joli cœur battant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! C'est grâce à toi que j'ai eu envie de le lire. Merci !
      Ariane

      Supprimer
  3. Je n'ai plus qu'une dizaine de pages à lire et c'est aussi un coup de cœur pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! Je vais mettre le lien vers ton article.
      Ariane

      Supprimer
  4. J'avais beaucoup aimé son premier roman et celui-ci m'attend, chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi !
      Ariane

      Supprimer
  5. Bonjour,

    Je suis malheureusement passée à coté de cette lecture.
    Dans votre article, un lien renvoi vers mon blog "Les tribulations d'une accro à la lecture" : http://darcybooks.wordpress.com et il est fait référence à l'avis de Kathel, or je m'appelle Laura.

    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de me signaler cette erreur, je voulais effectivement faire un lien vers l'article de Kathel qui m'avait donné envie de lire ce livre.
      Ariane

      Supprimer
  6. Je viens de l'acheter suite à une bonne présentation faite sur France Inter. La guerre de Sécession est toujours un thème récurrent très riche, voire fondateur de la litterature américaine, qui nourrit un inconscient collectif et curieusement le notre. Pourquoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être parce que cette guerre est un événement fondateur des Etats-Unis et que ceux-ci ont une influence culturelle forte sur notre pays ? Il y a eu tant de films, de séries, de livres traitant directement de ce sujet ou indirectement.
      Ariane

      Supprimer
  7. Je le note ! Hop, billet ajouté !

    RépondreSupprimer