mardi 8 mars 2016

Corrosion - Jon Bassoff

Par Ariane



Auteur : Jon Bassoff

Titre : Corrosion

Genre : policier et thriller

Langue d’origine : anglais (Etats-Unis)

Traducteur : Anatole Pons

Editeur : Gallmeister

Nombre de pages : 240p

Date de parution : janvier 2016

Présentation de l’éditeur :

Un vétéran d’Irak au visage mutilé tombe en panne au milieu de nulle part et se dirige droit vers le premier bar. Peu après, un homme entre avec une femme, puis la passe à tabac. L’ancien soldat défiguré s’interpose, et ils repartent ensemble, elle et lui. C’était son idée, à elle. Comme de confier ensuite au vétéran le montant de l’assurance-vie de son mari qui la bat. Ce qu’elle n’avait pas réalisé, c’était qu’à partir de là, elle était déjà morte.



Mon avis :

Quel contraste juste après la lecture du lumineux roman d’Elena Ferrante ! Le résumé et les avis des blogueurs promettaient du noir. Promesse tenue. C’est un roman ténébreux, glauque et oppressant.

Ce roman est construit en quatre parties. La première centrée sur un vétéran qui intervient pour prendre la défense d’une femme battue par son mari et qui va ensuite entamer une liaison avec elle. La seconde partie est consacrée à un adolescent confronté à la mort de sa mère et à la folie de son père. Puis dans la troisième partie, retour auprès du soldat. Et pour finir, la dernière partie, quelques pages à peine, comme un épilogue.

Nul espoir, nulle lumière au bout du tunnel dans ce roman. Les personnages sont perdus, abîmés, leurs âmes corrodées par le désespoir. Tout est laid, lourd et pesant aussi bien les personnages que l’univers dans lequel ils évoluent.

Et pourtant aussi surprenant que cela paraisse cette lecture est un plaisir. Bon plaisir n’est peut-être pas le terme idéal, mais c’est une lecture intéressante. Un auteur à suivre.



Extrait :

« Le monde est rempli de monstres. »


Lu dans le cadre du challenge 50 états, 50 billets (Colorado)


Les avis de Clara, Laure, Eva, Jérôme,

8 commentaires:

  1. J'adore cette maison, cette collection et même si ce n'est pas mon préféré, j'ai beaucoup aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie beaucoup les éditions Gallmeister aussi.
      Ariane

      Supprimer
  2. Le côté très noir ne me tente vraiment pas !

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas été totalement convaincu mais ça reste un bon roman noir.

    RépondreSupprimer