jeudi 10 mars 2016

Les dames du Graal - Jean Markale

Par Daphné














Auteur :  Jean Markale
Titre : Les dames du Graal
Genre : Légendes Arthuriennes
Langue d’origine : français
Editeur : Pygmalion
Nombre de pages : 310

Résumé de l'éditeur:


Amantes passionnées, fées bienfaisantes ou maléfiques, sorcières hideuses, les dames ou " pucelles " qui traversent et inspirent les récits du Graal, imprégnés de merveilleux et de fantastique, sont loin d'être insignifiante. Leurs noms habitent les mémoires : Guenièvre, Morgane, Viviane, la Dame du lac. Mais les connaît-on vraiment ? Car elles sont beaucoup plus mystérieuses et insaisissables qu'il n'y paraît. A la fois humaines et dotées de pouvoirs féeriques, elles manœuvrent en coulisses et infléchissent la marche des événements. Tantôt elles soutiennent les chevaliers dans leurs exploits, tantôt elles les égarent. Méfions-nous des apparences si les hommes semblent mener le jeu, ils n'en agissent pas moins sous la haute surveillance de leurs dames. A la lumière des textes qu'il connaît comme nul autre, Jean Markale brosse les portraits complexes de chacune de ces envoûtantes créatures. Qui sont-elles vraiment ? Ne s'agit-il pas, en fait, des multiples visages d'une seule femme, la Déesse des Commencements, détentrice de sagesse et de souveraineté, qui hante les plus anciennes croyances du monde civilisé ?

Mon avis:


Bien que je n'en ai pas encore beaucoup parlé sur ce blog, je suis une grande passionnée de légendes Arthuriennes. J'ai lu de nombreux écrits sur ce sujet qui m'a toujours laissée bien rêveuse...

Jean Markale est un auteur que j'apprécie beaucoup. Je trouve ses recherches passionnantes et j'avais dévoré "Le Cycle du Graal", il y a quelques années. 

Ici, l'auteur s’intéresse aux femmes, apparemment peu présentes et pourtant indispensables, de la légende Arthurienne. En effet, elles ont un plus grand rôle à jouer que celui qu'on pourrait croire au premier abord. Ensorcelantes, ni tout à fait malfaisantes ni tout à fait maléfiques, les dames du Graal sont très ambivalentes. 

Nous suivons ici les plus célèbres de femmes de la légende, telles que Viviane, Guenièvre et Morgane. Leur histoire est ici approfondie, on parle du rôle de chacune, de leurs apparitions dans plusieurs récits mais également de l'origine de leurs prénoms, des confusions qui peuvent avoir lieu entre les différents récits, des différentes manières dont nous pouvons les percevoir...

Nous apprenons également à connaître d'autres dames, plus discrètes mais non moins importantes telles que la porteuse du Graal, l'Impératrice ou la femme de Perceval...

Qu'elles soient connues ou non, que l'on s'en méfie ou qu'on les idéalise, toutes ont ont leur place dans la légende.

Extrait:


"Dans la mystérieuse forêt de Brocéliande, bien souvent les chemins deviennent des sentiers à peine praticables qui s'éparpillent dans toutes les directions. Lequel choisir? D'ailleurs, ces sentiers se perdent dans des fourrés inextricables...Mais, derrière les fourrés apparaît soudain la silhouette irréelle d'une femme qui tend ses mains chargées de lumière. alors, c'est à chacun d'accepter ou de refuser l'offrande que présente ainsi la femme innombrable."


3 commentaires:

  1. J'ai eu la chance d'entendre Jean Markale en conférence, c'était plus que passionnant. Il intervenait souvent à la radio aussi, je ne le ratais jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance en effet! J'aurais beaucoup aimé assiter à cette conférence!
      Daphné

      Supprimer
  2. Je ne lis pas beaucoup de livres sur les légendes arthuriennes. Pourtant j'aime ça. Tu me fais penser que je devrais m'y mettre.

    RépondreSupprimer