samedi 7 mai 2016

Le crime de l'Orient-Express - Agatha Christie

Par Ariane


Auteur : Agatha Christie

Titre : Le crime de l’Orient-Express

Genre : roman policier

Langue d’origine : anglais

Présentation de l’éditeur :

Alors qu'il rentre de mission et compte s'arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d'urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l'année, l'Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l'aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n'aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s'étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l'assassin de s'enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l'enquête. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent !



Mon avis :

Et je poursuis mon challenge Agatha Christie avec ce titre qui est l’un des plus connu. Car aussi étonnant que cela puisse paraître, je ne l’avais jamais vu et n’ai jamais vu aucune des adaptations qui en ont été faites. Le mystère était donc total pour moi.

Après deux aventures du couple Beresford, quel plaisir de retrouver Hercule Poirot. Tommy et Tuppence sont bien sympathiques, mais tout de même, Poirot est incomparable !

Ce roman est construit en trois parties : l’exposition des faits, les témoignages des différents protagonistes et les conclusions de Poirot. Encore une fois, le détective belge démêle avec brio les fils bien complexe du mystère. Sans rien perdre de sa superbe et de son arrogance.

Alors, ai-je réussi à deviner la clé de l’énigme en même temps que Poirot ? Eh bien non. J’avais élaboré différentes hypothèses mais aucune ne s’est révélée juste.

J’aime décidément les énigmes inventées par Agatha Christie, car quel plaisir de lire un roman policier sans deviner la solution au bout d’une centaine de pages ! Et quel plaisir également que l’écriture d’Agatha Christie, précise, fine et imprégnée d’une pointe d’humour so british.



Extrait :

"_Vous comprenez ce que je veux dire ?
_Parfaitement, dit Poirot. Tout cela est merveilleusement lumineux. Le meurtrier était un homme d'une très grande force, mais il n'est pas costaud, et d'ailleurs, c'est une femme, et par surcroît, c'est un droitier qui est gaucher..."

Lu dans le cadre du challenge Petit bac (thématique Agatha Christie, catégorie voyage)
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire