mercredi 1 juin 2016

Le chagrin des vivants - Anna Hope

Par Ariane




Auteur : Anna Hope

Titre : Le chagrin des vivants

Genre : roman

Langue d’origine : anglais

Traducteur : Elodie Leplat

Editeur : Gallimard

Nombre de pages : 400p

Date de parution : janvier 2016


Présentation de l’éditeur :

Durant les cinq premiers jours de novembre 1920, l’Angleterre attend l’arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil et que tant d’hommes ont disparu, cette cérémonie d’hommage est bien plus qu’un simple symbole, elle recueille la peine d’une nation entière.
À Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Evelyn, dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l’armée ; Ada, qui ne cesse d’apercevoir son fils pourtant tombé au front ; et Hettie, qui accompagne tous les soirs d’anciens soldats sur la piste du Hammer-smith Palais pour six pence la danse.
Dans une ville peuplée d’hommes incapables de retrouver leur place au sein d’une société qui ne les comprend pas, rongés par les horreurs vécues, souvent mutiques, ces femmes cherchent l’équilibre entre la mémoire et la vie. Et lorsque les langues se délient, les cœurs s’apaisent.



Mon avis :

C'est parti pour le mois anglais ! Aujourd'hui c'est le thème "un roman qui se passe à Londres".
En 1920, les blessures de la guerre sont encore à vif. De nombreux hommes ont péri dans le conflit et d’autres sont revenus mutilés. Chacun, chacune a été touché profondément par la grande guerre. Aussi, la décision du gouvernement d’inhumer un soldat inconnu, pris au hasard dans les multiples cimetières anonymes des champs de bataille a-t-elle une portée cathartique.

Durant les jours précédant cet événement historique, Hettie, Evelyn et Ada, trois femmes touchées différemment par le conflit vont souffrir et peut-être reprendre goût à la vie.  Ada a perdu Michael son fils unique et depuis elle croit le voir partout. Depuis la mort de son fiancé, Evelyn est une femme amère, portée par sa colère. Hettie, jeune femme fougueuse et pleine de vie est frustrée de voir ses proches s’enferrer dans le passé.

Elles ne se connaissent pas, pourtant leurs vies sont reliées par un fil ténu. Ces trois portraits de femmes sont magnifiques et émouvants, chacune incarnant un âge de la vie de femme : la jeune fille, l’amoureuse, la mère. Ces trois femmes m’ont beaucoup touchée. Autour d’elles gravitent des personnages masculins très touchants aussi : Robin un collègue d’Evelyn amputé d’une jambe, Ed son frère ne souffrant d’aucune blessure apparente mais marqué à vie, Fred celui d’Hettie lui aussi profondément marqué, et Jack le mari d’Ada.

En parallèle de l’histoire de ces femmes, nous suivons le parcours du corps du soldat inconnu, depuis son exhumation sur un champ de bataille jusqu’à son inhumation en grandes pompes, à travers les pensées de plusieurs personnages touchés eux aussi à différents degrés par les ravages de la guerre.

Anna Hope construit un roman touchant et très beau, universel sur les profondes blessures causées par la guerre, sur la mort et le deuil. Sans pathos, elle parvient à transmettre la souffrance et l'émotion sans tomber dans le larmoyant. Mais ce roman porte aussi une véritable lumière, car elle parle aussi de la reconstruction, la foi en l'avenir. Pour un premier roman c’est une vraie réussite.



Extrait :

"...Et quoi qu'on puisse en penser ou en dire, l'Angleterre n'a pas gagné cette guerre. Et l'Allemagne ne l'aurait pas gagnée non plus.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- C'est la guerre qui gagne. Et elle continue à gagner, encore et toujours."
Il trace un cercle en l'air avec sa cigarette : c'est comme s'il dessinait l'ensemble des guerres, si innombrables soient-elles, l'ensemble des guerres passées et l'ensemble des guerres à venir.
"C'est la guerre qui gagne, répète-t-il amèrement, et celui qui ne partage pas cet avis est un imbécile."


L'avis de Orzech, mymy, 

12 commentaires:

  1. Bonjour Ariane, je n'ai lu et entendu que du bien à propos de ce roman que j'ai noté. Merci et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu beaucoup d'avis positifs également.
      Ariane

      Supprimer
  2. Je l'ai noté par ailleurs, je ne sais plus où, en tout cas, je le retiens à nouveau, le thème est original.

    RépondreSupprimer
  3. Hello Ariane! j'aime beaucoup les histoires de femmes,surtout quand elles sont teintées d'une nuance historique alors je note ! thanks !

    RépondreSupprimer
  4. bonjour,j'ai beaucoup aimé aussi et la rencontre avec l'auteur a été un vrai bon moment ...Bonne journée

    http://cousineslectures.canalblog.com/archives/2016/01/29/33280451.html

    RépondreSupprimer
  5. Je me le suis offert récemment mais je doute de réussir à le lire en juin... ce sera pour cet été. C'est le deuxième billet que je lis sur ce roman, là encore un avis très positif. J'espère moi aussi avoir un coup de coeur.

    RépondreSupprimer
  6. Ho, il me me tente beaucoup depuis un moment, j'aurais dû le choisir pour le mois anglais ! ;-)

    RépondreSupprimer