samedi 11 février 2017

Deux remords de Claude Monet - Michel Bernard

Par Ariane




Auteur : Michel Bernard

Titre : Deux remords de Claude Monet

Genre : roman

Langue d’origine : français

Editeur : Gallimard

Nombre de pages : 224p

Date de parution : juin 2016

Présentation de l’éditeur :

Lorsque Claude Monet, quelques mois avant sa disparition, confirma à l’État le don des Nymphéas, pour qu’ils soient installés à l’Orangerie selon ses indications, il y mit une ultime condition : l’achat un tableau peint soixante ans auparavant, Femmes au jardin, pour qu'il soit exposé au Louvre. À cette exigence et au choix de ce tableau, il ne donna aucun motif. Deux remords de Claude Monet raconte l’histoire d’amour et de mort qui, du flanc méditerranéen des Cévennes au bord de la Manche, de Londres aux Pays-Bas, de l’Île-de-France à la Normandie, entre le siège de Paris en 1870 et la tragédie de la Grande Guerre, hanta le peintre jusqu’au bout.


Mon avis :

Comme le dit la chanson, "j’aurai voulu être une artiste". J’aurai aimé savoir exprimer mes sentiments sur une toile, mes émotions en musique ou mes rêves en mots. Mais je suis dépourvue du moindre talent artistique alors je me contente de l’immense plaisir d’admirer l’art sous différentes formes. Et j’aime lire sur les artistes, ces romans m'émeuvent toujours. Aussi, après le magnifique roman de Guenassia sur Van Gogh, j’étais impatiente de lire ce roman sur Monet.

Le roman s’articule en trois parties intitulées respectivement Frédéric, Camille et Claude. Frédéric, c’est Frédéric Bazille, ami proche de Monet et Renoir, peintre de talent, mort au combat en 1870 à l’âge de 29 ans. Camille, c’est le grand amour de Monet, sa première épouse et mère de ses deux fils, elle aussi disparue prématurément. Claude c’est bien sûr Monet lui-même dans les dernières années de sa vie.

Ce n’est ni tout à fait un roman, ni tout à fait une biographie, mais Michel Bernard nous raconte Monet, ceux qui ont compté pour lui, les événements de sa vie et son travail. C’est un magnifique portrait de l’artiste que l’auteur brosse avec ses mots, l’écriture est délicate et subtile, on ressent l’admiration de l’écrivain pour le peintre. Superbes également et extrêmement touchantes, les figures de Frédéric et Camille, ayant tous deux eu une influence directe sur la vie et le travail de Monet. 
J'ai beaucoup appris sur Monet et sur le contexte de création de ses œuvres, cela apporte un éclairage intéressant sur des toiles que l'on croit connaître. 

On a peu vu ce livre sur les blogs et c’est bien dommage, c’est un texte juste et passionnant.




 Le petit jardinier de Frédéric Bazille

Les baigneurs de Frédéric Bazille
La femme à la robe verte ou Camille de Claude Monet

Camille et son fils de Clade Monet

Camille sur son lit de mort de Claude Monet

Les nymphéas de Claude Monet


Extrait :

« Il disait alors que la peinture, ce n’est ni le temps passé, ni l’éternité, c’est l’espace et le l’instant, le paysage et le temps, ce que durent des traces de pâtes vertes, bleues, jaunes et rouges répandues sur de la toile tissée serrée. Et, comme c’est impossible de peindre la chose elle-même, entièrement, vraiment, et au moment exact où on la voit, ce n’est jamais ça. Aucun peintre ne peut être content de ce qu’il fait. »

ennalit.canalblog.com/archives/2016/12/01/34551554.html

12 commentaires:

  1. Ce roman me tente depuis sa parution. Je n'ai pas pensé au Petit Bac, bonne idée pour la catégorie qui me pose problème :-)

    RépondreSupprimer
  2. petit conseil d'amie, lire aussi Les forêts de Ravel du même auteur,qui raconte la période de la vie du musicien où il est ambulancier lors de la guerre de 14-18, une écriture superbe une fois de plus,
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé cette lecture ; et "Les forêts de Ravel" sont dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
  4. Un livre tout en délicatesse et un merveilleux voyage dans l'univers de Claude Monet... On ne voit plus ses toiles tout à fait de la même façon après cette approche intimiste. Cerise sur le gâteau pour les parisiens d'un jour ou de toujours, Le déjeuner sur l'herbe fait partie de la collection Chtchoukine et Le Musée d'Orsay expose Frédéric Bazille jusqu'au 5 mars.

    RépondreSupprimer
  5. Décidément, ce roman plaît... je le (re) note !

    RépondreSupprimer
  6. Je suis justement en train de le lire, et pour le moment j'aime beaucoup... c'est le fait d'être allée à l'expo Bazille au Musée d'Orsay qui m'a donné envie de lire ce livre, je ne connaissais pas ce peintre auparavant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après ce roman, j'aurai bien aimé visiter l'exposition et découvrir le travail de Bazille.

      Supprimer