vendredi 10 février 2017

Un assassin blanc comme neige - Christian Bobin

Par Daphné
















Auteur : Christian Bobin
Titre : Un assassin blanc comme neige
Genre : 
Langue d’origine : français
Editeur  : Gallimard

Résumé de l'éditeur :

"L'encre fraîche de Rimbaud tache mes doigts. Ses proses font trembler l'air au-dessus de la page comme sur une route fondue au soleil d'été. 
Je vais chercher mon pain, mes nuages et mes étoiles dans l'unique librairie du Creusot. L'acacia au bas de la rue du Guide surgit comme un donateur fou. Son haleine sent le miel et l'or. 
Toutes les fleurs se ruent vers nous en nous léguant de leur vivant leur couleur et leur innocence. Les contempler mène à la vie parfaite. 
Les anémones sont si crédules que même l'enfer leur donne raison."

Mon avis :

Me plonger dans un livre de Christian Bobin est toujours pour moi un grand plaisir et une belle découverte. Ce livre là n'a pas fait exception à la règle.

Au fil pages se succèdent réflexions et observations sur le monde qui nous entoure. Et comme il nous paraît beau,c e monde là, vu au travers des yeux de Bobin! Ce petit recueil de pensées poétiques se savoure plus qu'il ne se lit. En refermant ce livre, je n'ai eu qu'une envie, m’asseoir et regarder autour de moi. Regarder le monde qui m'entoure et prendre le temps de m'attarder sur chaque détail. Prendre le temps de regarder et de penser tout simplement. 

voilà une lecture qui nous parle, avec une écriture belle et profonde, des moments simples, si vite passés qu'on les oublie aussitôt. Moments qui, pourtant, mériteraient de rester en mémoire. Un livre qui fait du bien, à garder à portée de main pour y picorer, de temps à autres, l'une de ses merveilleuses citations. encore une fois, Christian Bobin a su me faire vibrer à travers chacun de ses mots!

Extrait :

"Celle qu'on attend sur le quai se détache en gloire de la coulée des voyageurs, comme surgie charitablement d'un au-delà jusqu'à ce monde-ci. C'est ainsi que les mères voient leur enfant leur renaître à chaque sortie d'école : un seul visage qui bat du tambour, une seule étoile qui couvre tout le ciel."

2 commentaires:

  1. Moi aussi, j'aime beaucoup la poésie de Bobin. Mais je n'ai encore jamais lu ce livre.

    RépondreSupprimer