vendredi 6 octobre 2017

La ballade de l'enfant gris - Baptiste Beaulieu

Par Daphné













Auteur : Baptiste Beaulieu
Titre : La ballade de l'enfant gris
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : Mazarine

Résumé de l'éditeur :

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.
C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital.
C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.
Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.

Inspiré par le choc ressenti lors de la disparition de l’un de ses jeunes patients, l’auteur livre une quête initiatique et poétique, semée de recoins obscurs qui s’illuminent. Un magnifique troisième roman, porté par des personnages profondément humains.


Mon avis :

Cela fait un moment que j'avais envie de découvrir cet auteur, ayant lu des avis très positifs sur ses livres.

Jo, interne à l'hôpital y fait la connaissance de No', sept ans, petit garçon de sept ans. Après le décès de celui-ci, Jo', poursuivi par le fantôme de l'enfant décide de retrouver la maman de No' afin de lui "rendre" son fils. il part alors sur les traces de la jeune femme, découvrant peu à peu son histoire.

Ce livre alterne passé et présent, nous faisant découvrir la relation entre No'et Jo'. Le passé, avant ce que Jo' nomme la "déchirure"  nous montre un petit garçon inquiet et désorienté par la quasi-absence de sa maman mais aussi farceur et plein d'imagination. On sourit devant la relation pleine d'humour et de tendresse que tissent l'enfant et le jeune interne. Les chapitres au présent nous entraînent dans la quête de Jo' qui tente de retrouver la mère de No' et de comprendre son absence. 

C'est avec intelligence et finesse que l'auteur aborde le terrible thème de la mort d'un enfant, des relations pouvant se tisser entre un médecin et son patient, du jugement parfois hâtif que l'on porte sur les parents, du deuil et du pardon. Il y a beaucoup d'émotions présentes dans cette lecture où l'on croise à la fois la tristesse, l’incertitude et la colère mais aussi l'humour et le pouvoir de l'imagination.

Le livre est parsemé de phrases à la fois philosophiques et tendres, émouvantes sous des airs de légèreté. C'est un roman à la fois beau et triste aux allures de conte malgré une terrible réalité. 

Cependant, j'ai deviné quasiment tout de suite la véritable raison de l'absence de la maman de No' même si les détails ne me sont apparus que petit à petit au fil de l'histoire. Cela m'a semblé évident dés le début ce qui est peut-être un peu dommage mais ne gâche finalement rien à cette belle histoire qui nous fait passer du rire aux larmes avec une grande habileté.

Extrait :

"Où va l'espoir quand il s'en va, le sais-tu ?"


2 commentaires:

  1. L'auteur a su être convaincant tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense, oui. J'aimerais d'ailleurs lire un autre de ses livres.
      Daphné

      Supprimer